"STOP Spreading Contaminated Rubble all over JAPAN!" letter project

"STOP Spreading Contaminated Rubble all over JAPAN!" letter project



FACT 1 : Radioactive debris is ready to be shipped all over Japan.

FACT 2 :1,000 tons of contaminated rubble will be brought to Tokyo by train at the end of October, 2011. It will be BURNED and DUMPED into TOKYO BAY.

事実その1:汚染がれきが日本中に運ばれようとしています。

事実その2:東京に1、000tの汚染がれきが10月下旬、電車で運ばれてきます。汚染がれきは焼却処分の後、東京湾の埋め立てに使われます。

STOP le trafic et les débris de matières radioactives en provenance du Japon.

Fait 1: une énorme quantité de débris radioactifs est prêt à être expédié dans tout le Japon.

FAIT 2: 1 000 tonnes de débris contaminés seront transférés à Tokyo par le train à la fin de Octobre, 2011. Seront incinérés ou jetés dans la baie de Tokyo.

STOP AI TRAFFICI DI DETRITI E MATERIALE RADIOATTIVO IN e dal GIAPPONE.

FATTO 1: un enorme quantitativo di detriti radioattivi è pronto per essere spedito in tutto il Giappone.

FATTO 2: 1.000 tonnellate di macerie contaminate saranno trasferite a Tokyo via treno alla fine di ottobre, 2011. Saranno inceneriti o gettati nella baia di Tokyo.


→www.stopdammit.org

お詫び/署名先のアドwww.stopdammit.orgが間違っていました。こちらにどうぞ。
***************************************************************

関係者各位へ


私達は、 原発震災にはじまる被害、日本政府の怠慢によるさらなる被害を危惧する全国の何千人もの母親たちを支援する事を、ここに声明いたします。政府の怠慢は、津波による破滅的な影響をさらに悪化させ、人々の放射能被曝に繋がると私たちは危惧しています。 福島第一原子力発電所の第1、2、3、4号機からは今もなお、放射能が漏れており、何百万もの人々がガンの発症率を高めるというシナリオは容易に想像できます。 声明文の目的:人類に襲いかかるリスクを最小限に押さえるためには、被曝を最小限に押さえること。これをしないのは犯罪です。我々署名者は、福島原発周辺、影響を受けた地域の放射能に汚染された危険な瓦礫は、汚染地域に残すべきだと強く主張します。未だ収束の見えない原子炉の問題解決に全努力を投入すべきです。また、福島原発周辺の住民は、3.11の震災前の被曝許容線量の基準に従って、放射能汚染地域から避難させるべきです。 日本政府により引き上げられた 被曝許容線量基準値は、震災前の基準値に戻すべきす。 今日、日本政府は、 福島県産の食品を食べるイベントを 公に開催し愛国心を強調し、食品と瓦礫における放射線量基準値をひき上げることで組織的に放射性物質を日本中に広げています。例えば食品は(暫定基準値の 500 bq/kg以下であれば)499 bq/kgであったとしても何の表示もなしに合法的に流通する事が許されます。同様に、政府は瓦礫における許容基準値を2度にわたり引き上げ、被災地の瓦礫を日本各地に運び、焼却し、東京湾を始めとする海に埋め立て、又は廃棄する予定です。このような政府のおろかな行為は直ちに止めなければいけません。さもなければ、この度の悲惨で破滅的な事故が、歴史的な国際環境汚染に発展してしまいます。 日本政府の環境省によると、3月の震災により、被災した岩手県、宮城県、福島県の沿岸地域には推定2380万トンの瓦礫があるそうです。この瓦礫が被災地復興に立ちはだかる深刻な問題の一つです。 大量の瓦礫があちこちに山積みになっている上に 、その瓦礫の多くには放射能が付着しているのです。 東京都は岩手県からの1000トンの瓦礫受け入れを正式に表明しました。これらの瓦礫は、2011年10月下旬から電車で運ばれ、焼却処理の後、東京湾の埋め立て地に使われます。岩手県は、これらの瓦礫には133 bq/kgの放射性物質が付着していると発表しています。この数値は、3月の震災前の基準では違法にあたりますが、日本政府は震災前の100 bq/kg から、7月には8000 bq/kg、そして10月には10,000 bq/kgと、基準値を引き上げました。東京都は今後、合計50万トンの瓦礫を受け入れると表明しています。 同じ岩手県で、2011年8月12日、薪の表皮から1130 bq/kgの放射能が測定されています。この薪を使って人気の宗教行事を計画していた京都府は、その薪の使用を中止しました。 政府のこの様な対策と行動がどのような結果を生み出すか、正確に予測する事は困難です。しかしながら、日本政府が環境に対して大きなギャンブルをしていると言う事は誰の目にも明らかでしょう。 これは、原発事故現場から地理的にさほど遠くない東京周辺だけの問題ではありません。東京都知事は、東京都による今回の瓦礫受け入れが、日本各地の地方自治体による瓦礫受け入れ促進に役立てば、とコメントしています。細野環境大臣は、2011年9月4日の会見で、「 福島の痛みを日本全体で分かち合うことが国としての配慮ではないかと思っている。」と述べ、 福島県外に最終処分施設を設け、福島県の瓦礫や汚泥を焼却処分する意志を改めて表明しています。もし、日本各地の自治体が、東京に続いて瓦礫の受け入れを始めると、現在、放射の漏れの影響を受けていない地域にまで、土壌や水の汚染を広げる事になります。 ここに、日本政府に呼びかけ、汚染瓦礫の地方への拡散と、焼却廃棄処分を阻止する事に、どうか協力してください。 汚染瓦礫は汚染地域から持ち出さず、 3.11以前の基準値に従い、人々を汚染地域から避難させるべきです。 もし日本政府がこの計画を続行すれば、今後何百年、何千年にも渡り人類に被害を及ぼす歴史的な過ちを犯す事になると 私たち署名者は考えます。住めなくなってしまったのは福島第一原発の周辺地域だけであったと歴史に残すために、他の汚染されていない土地を守るために、今こそ行動する時なのです。 謙虚に署名します。

→www.stopdammit.org

```````````````````````````````````````````````````````

À la personne concernée


Nous vous écrivons cette lettre à l'appui d'un réseau de milliers de mères à travers le Japon qui craignent la dévastation résultant des tsunamis du 11 Mars 2011 et depuis sa survenance de négligence grave des politiques du gouvernement . Nous croyons que la négligence du gouvernement aura des conséquences plus néfastes que l'impact déjà catastrophique du tsunami et de l'exposition aux radiations résultant. Une hausse presque certaine dans les taux de cancer pour des millions de personnes est le meilleur scénario de la fuite continue des réacteurs n ° Fukushima Daiichi 1, 2, 3 et 4. Il est de notre intention de limiter l'exposition des êtres humains à ce risque autant qu'il sera possible. Déclaration d'intention. C'est la conviction du soussigné que les décombres radioactifs dangereux dans des centrales de Fukushima et les autres zones autour doivent être laissés sur le site de la catastrophe. Les efforts doivent être concentrés pour mettre un terme incendies à la centrale nucléaire, et les gens devraient être évacués de la zone immédiate conformément aux niveaux de radiations qui étaient bien définis avant le 11 Mars. Tous les changements de politique japonaise récente du gouvernement d'augmenter les niveaux de radiation admissible doivent être annulés pour revenir aux niveaux admissibles définis d'avant la catastrophe. Aujourd'hui le gouvernement japonais systématiquement propage les matières radioactives, encourage publiquement l'organisation d'événements où manger des aliments provenant de Fukushima est montré en example d' acte patriotique, éleve les normes de radiation pour les aliments comme pour les gravats. Par exemple au Japon aujourd'hui de la nourriture ayant 499 Bq / kg peut être légalement distribuée sur le marché sans aucune étiquette pour les consommateurs. De même le gouvernement japonais a augmenté par deux fois les niveaux admissibles de radiation pour les gravats qu'ils livrent maintenant à travers tout le pays pour être brûlés et jetés dans l'océan à différents endroits, y compris la baie de Tokyo. Ce comportement négligent doit être stoppé ou un événement déjà dévastateur va se transformer en une catastrophe environnementale historique avec une portée internationale. Le ministère japonais de l'environnement estime à 23.820.000 tonnes de gravats résultant de la catastrophe de Mars dans les régions côtières d'Iwate, Miyagi et Fukushima préfectures. Cette décombres est l'un des nombreux obstacles auquels les Japonais sont confrontés, car ils doivent retirer les gravats afin de pouvoir reconstruire leurs vies. Comme si le fait de ces gravats n'étaient déjà pas un problème assez grand pour le gouvernement, il y a en plus le fait que beaucoup de ces décombres contiennent des matières radioactives provenant de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Le gouvernement local de Tokyo a officiellement accepté 1.000 tonnes de gravats en provenance d' Iwate, ils devront acheminer jusqu'à Tokyo ces débris sur des trains, les brûler afin d'utiliser leurs cendres comme matière de remplissage dans la baie de Tokyo à partir de la fin de Octobre, 2011. Les estimations du gouvernement préfectoral d'Iwate indiquent que les décombres contiennent 133 Bq / kg de matière radioactive. Cela aurait été illégal avant Mars, mais le gouvernement japonais a changé le niveau de sécurité pour les gravats de 100 Bq / kg à 8000 Bq / kg en Juillet 2011, puis de nouveau à 10 000 Bq / kg en Octobre. Les représentants du gouvernement local de Tokyo ont annoncé qu'ils acceptent 500.000 tonnes de gravats au total. Dans la même préfecture d'Iwate, Le 12 août 2011, des mesures de 1 130 Bq / kg ont été détectées sur le bois de chauffage (sur écorce de surface), et les autorités locales de Kyoto qui allait le brûler pour un événement religieux populaire ont décidé de ne pas faire en raison de la contamination. Il est difficile de spéculer sur la précision des conséquences de ces actions du gouvernement, mais personne ne peut contester qu'un énorme pari sur l'environnement est en train d'être joué. Le problème n'est pas limité à la région de Tokyo, qui est géographiquement à proximité des zones touchées. Le gouverneur de Tokyo, a déclaré qu'il espérait que cela encouragerait d'autres autorités locales à accepter les décombres elles aussi. Le ministre de l'Environnement, M. Hosono, a déclaré le 4 Septembre 2011 lors d'uneconférence de presse que "c'est la considération du gouvernement national [ou le Japon comme la nation] pour partager la douleur de Fukushima avec tout le monde [ou partout] dans Japon ", réitérant son intention de créer une usine de transformation finale en dehors de la préfecture de Fukushima où les débris et les ordures divers à proximité de l'accident nucléaire seront brûlés. Si de nombreuses autres collectivités locales au Japon décident de suivre l'exemple de Tokyo il en résultera la contamination totale des terres et de l'eau des zones pas encore directement atteinte par les émissions radioactives. Nous vous demandons s'il vous plaît de dissuader le gouvernement japonais de propager, de bruler et de déverser les gravats provenant des zones contaminées. Ces gravats devraient être laissés sur place et les gens eux devraient être évacués de ces zones selon les normes en place avant le 11 Mars. C'est l'opinion du soussigné qui, s'il leur est permis de continuer, nous assisterons à une erreur historique menée par le gouvernement japonais qui aura un impact négatif sur des vies humaines pendant des centaines d'années à venir. L'alternative est que nous agissions immédiatement pour empêcher de telles conséquences, et l'histoire se souviendra que Fukushima Daiichi région a été rendue inhabitable plutôt que d'une pire alternative. Humblement Signé

→www.stopdammit.org
[PR]

by lamteramoto | 2011-10-28 03:37 | Info d'unrgence 緊急情報